Comite de Protection de l'Enfance de l'Yonne
Association loi 1901

Mot de la Présidente

 

 

Je suis heureuse de vous retrouver  aujourd’hui pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

 Cette année est particulière. Patrick Hamard vient de quitter le CPEY pour trouver d’autres horizons professionnels et géographiques et nous nous préparons à accueillir un nouveau Directeur Général qui nous a fait le plaisir de quitter la Haute Marne pour se joindre à nous aujourd’hui.

texte presidente

La fin d’année 2017 a été  chahutée avec l’annonce de ce départ. Un changement de direction est toujours un moment d’inquiétude et de fragilisation pour les équipes. Des difficultés, qui n’auraient pas été mises au jour, surgissent.  Des tensions au sein de certains services apparaissent. Cela n’est pas de nature à nous inquiéter, c’est la preuve que notre institution est vivante.

Cela ne doit pas cependant nous faire oublier l’énorme travail que vous avez accompli, toutes et tous dans vos postes respectifs, en 2017. Comme à l’accoutumé, j’en ferai une rapide synthèse.

L’activité des différents services du CPEY a été bonne en 2017. La situation financière de l’association est restée saine.

A la demande du Conseil Départemental, le CPEY a, par redéploiement des places et des personnels du Centre de jour, pu  ouvrir un SICMO sur le Nord du département dans un pavillon loué à Sens. 12 nouvelles places ont été ouvertes le 2 mai, 12 autres le 1er septembre, ce qui porte la capacité totale du SICMO  à 104 places. Ce service fonctionne à pleine capacité.
Parallèlement le Centre de jour a vu sa capacité réduite à 24 places. Cela a impacté les personnels ; certains ont changé de territoire, d’autres nous ont quitté.

Les possibilités de redéploiement atteignent désormais leurs limites, j’en suis bien consciente. Nous continuerons  néanmoins  à réfléchir aux moyens de mieux accompagner parents et enfants en développant de nouveaux modes d’intervention en réponse aux besoins de la population du département.

Notre Pôle Parentalité s’est renforcé cette année  avec la mise en place d’un  autre mode de soutien à la fonction parentale. Il est destiné à toutes les familles, en amont de toute intervention spécialisée. Nous avons ainsi ouvert deux lieux d’accueil pour des parents et des enfants de moins de six ans à Saint Sauveur et à Brienon. Ils fonctionnent grâce aux locaux  mis à disposition par les communes concernées, avec un  financement de la CAF et de la MSA et  la mutualisation des personnels du CPEY financés par le Conseil Départemental.

Le lancement de ces lieux a été précédé le 2 février dernier d’une conférence de Madame Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste et expert des questions de filiation et de vulnérabilité parentale.

Dans le souci de poursuivre l’amélioration continue des prestations offertes, le SICMO et le centre de jour ont fait l’objet d’une évaluation externe. La réunion de restitution de ces évaluations s’est tenue le  19 mai dernier. Nous pouvons y puiser de nombreuses pistes d’amélioration pour l’avenir.

Avec l’évaluation externe du service des interventions éducatives qui nous a été présentée ce matin, tous les services autorisés disposent maintenant de leur évaluation externe.

Le Comité de protection de l’enfance de l’Yonne a organisé pour les professionnels de l’enfance de l’Yonne le 20 novembre dernier, jour anniversaire de la Convention des droits de l’enfant,  une présentation par le Docteur Marie Paule Martin Blachais du rapport sur les besoins fondamentaux de l’enfant en protection de l’enfance. Ce rapport a été remis à Madame Rossignol, alors Ministre de la Famille, le 28 février dernier après cinq mois de travaux intensifs de réflexion collective et de débats conduits  dans le respect de la parole de l’autre.

Consciente de l’inquiétude qu’a pu faire naître un changement de directeur, je voudrais  vous rappeler que le Conseil d’Administration et moi-même n’envisageons aucune rupture dans les projets en cours.

Nous souhaitons sauvegarder les valeurs associatives et les finalités du CPEY auxquelles nous sommes tous profondément attachés.

Certains d’entre vous ont commencé à travailler sur la mise en place de mesures d’actions éducatives intermédiaires entre l’AEMO et le SICMO

Un groupe de réflexion interne au CPEY s’est penché, en effet, sur un nouveau type d’intervention qui permettrait d’intensifier la présence auprès des familles au regard de la nature des difficultés ponctuelles de la famille ou du projet pour l’enfant au-delà de ce que propose l’AEMO sans pour autant que soit nécessaire de déclencher une mesure de type SICMO.

Je souhaite que cette réflexion se poursuive.

Notre conseil, quant à lui, s’est donné une urgence pour 2018 : Finaliser le Plan stratégique « Quel devenir pour le CPEY 2018-2021 » 

Les administrateurs ont déjà travaillé avec Monsieur Hamard sur ce plan. Il faut le poursuivre et l’achever rapidement afin de rester maitres des évolutions de notre association.

Un premier état des lieux a déjà été réalisé, avec un diagnostic des forces et des points de faiblesse du CPEY  et un repérage des risques et des opportunités à saisir pour l’avenir.

Notre nouveau directeur aura parmi ses missions le pilotage de la mise en œuvre de ce plan stratégique, en interne, comme avec nos partenaires extérieurs.

Les instances des personnels seront, bien évidemment, tenu informées de l’avancement des travaux.

Nous  souhaiterions que ce plan soit prêt avant l’été.

Je tiens à vous  remercier du travail que vous accomplissez tous pour les enfants et les familles de notre département, que vous soyez directement en contact avec eux ou que vous soyez affectés dans des missions administratives ou financières.

Votre engagement pour la protection de l’enfance est la force de notre association.

N’ayons pas peur de voir ce qui fonctionne bien mais ayons aussi le courage pour l’avenir de repenser ce qui pourrait mieux fonctionner.

A chacun et chacune d’entre vous, pour vous tous et vos proches, pour les familles et les enfants que vous accompagnez,  au nom du Conseil d’administration et en mon nom personnel, je présente des vœux sincères et chaleureux pour une année  de sérénité,  où se côtoieront expériences réussies et joies, petites et grandes. 

Je souhaite que Monsieur Bouche rejoigne très vite notre association et qu’il trouve un plein épanouissement à travailler avec nous tous.

Dans les 2 mois qui nous séparent de son arrivée, je compte sur votre intelligence et votre maturité pour que les services continuent à fonctionner dans la sérénité et le respect des autres.

A vous tous ici présents belle année 2018

 

 

                                                                                                                              Joëlle VOISIN

Retour en haut